Victor Elie Gros et son groupe « Arnaque » bientôt sur scène ?

Victor Elie Gros et son groupe « Arnaque » bientôt sur scène ?

Arnaque est un groupe de rock qui pourrait faire parler de lui bientôt, c’est ce que nous a laissé entendre Victor Elie Gros compositeur et guitariste. La scène il en rêve, il joue depuis très longtemps dans des lieux atypiques, c’est sans doute pour cela que l’on a jamais entendu parler de lui en France. Oui, sa scène c’est les déserts, les criques, les montagnes ou encore dans des usines désaffectées.

Pourquoi avoir nommé votre groupe Arnaque Victor Elie Gros ?

C’est la question que nous avons posée à ce passionné de musique et cet amoureux de la vie, de la nature. Il a répondu qu’il avait commencé à jouer de la musique en tapant sur des boites de conserves qu’il récupérait dans les poubelles, il avait à ce moment-là 4 ans ! La vie ne lui a pas fait de cadeau, on n’en sait pas plus, mais on voit dans son regard des stigmates de ses douleurs.

Pourquoi donc avoir nommé son groupe Arnaque ? Il faut pour le comprendre lire les quelques lignes qui suivent, et vous verrez que l’histoire vécue par Victor Elie Gros est peu banale.

En 1980 Victor Elie Gros a 8 ans, il reçoit en cadeau par son oncle une guitare. Tous les jours il joue et apprend des accords en regardant des guitaristes à la télé, en les écoutant à la radio. A 11 ans il joue de la guitare électrique et à 13 ans il fait des concerts avec des amis, mais son groupe n’a pas de nom à cette époque.

En 1988 alors qu’il a 16 ans, un homme en cravate s’approche de lui et lui propose de signer un contrat pour une tournée mondiale en première partie de Bon Jovi, un groupe mondialement connu. Pour Victor jouer sur la même scène que Richie Sambora est un rêve, un truc de dingue, il s’imagine déjà faire un bœuf en reprenant wanted dead or alive ou livin’ on a prayer ! Alors il signe ce fameux contrat qui vous vous en doutez était une pure arnaque que Victor Elie Gros n’a pas vu venir.

 

Victor Elie Gros guitariste du groupe Arnaque

 

Un rêve qui s’envole en fumée très rapidement

Le contrat était effectivement une belle arnaque, tout le groupe de Victor Elie Gros l’a constaté 2 jours après la signature.

En fait l’homme d’affaires n’était ni plus ni moins qu’un imposteur, il se faisait passé par un impresario, mais en fait il n’était ni plus ni moins qu’un malfrat à la petite semaine qui récoltait des informations sur le voisinage pour ensuite s’adonner à des cambriolages. Victor Elie Gros se souvient de cette arnaque grosse comme une maison qu’il n’avait pas vu venir, tant il était subjugué par la perspective de pouvoir monter sur scène.

Voila comment son groupe a choisi de se nommer « Arnaque » et qu’aujourd’hui après avoir bourlingué un peu partout aux 4 coins de la planète avec sa guitare, il a pour projet de monter sur scène dans la jungle. Drôle d’idée pensez-vous ? Oui, mais le personnage précise que la musique c’est avant tout une réflexion, les notes des pièces de puzzle, les flèches d’un arc qui visent nos ennemis intérieurs.

Ses amis sont tous disparus, il ne reste que lui, mais il monte sur scène tous les jours, son public c’est la nature, la faune. Victor Elie Gros pense que cette arnaque lui a permis de faire de la musique autrement sans chercher la popularité. Il nous a dit que la célébrité ne l’intéresse pas, que son rêve il le réalise tous les jours lorsqu’il joue sur sa guitare sans public dans des lieux merveilleux. Il fait parfois partie du décor dans le désert du Nevada ou dans une forêt au Canada !